Semaine de randonnée du 13 au 18 juin

15 Juillet 2021

Semaine de randonnée du 13 au 18 juin 2021

Ce 13 Juin fut une date exceptionnelle. Nous avions perdu le goût des vacances, privés en 2020 de notre rando en raison du Covid. Nous avons innové puisque le contexte ne nous a pas permis de reprogrammer la semaine en Aubrac. Qu’à cela ne tienne, nous avons préparé un programme d’enfer en étoile au départ de Grenoble. D’enfer, c’est le juste mot. Nous avons dû revoir nos prétentions et ainsi chambouler le déroulement de la semaine.

Le dimanche a été fixé  pour permettre aux valeureux salariés de souffler avant de démarrer nos ascensions.

De manière générale nous avons été chaque jour 13 à la douzaine. Le premier jour Bernard nous a menés dans son berceau familial à Besse en Oisans. Ainsi nous avons fait connaissance de La Françoise et de La Marie…Très sages, nous avons emprunté le chemin des oratoires. Nous nous sommes inclinés devant tous les saints qui nous garantissaient la protection divine. Pendant ce temps Maryvonne discutait avec une collègue d’il y a 35 ans qui croisait notre chemin.  Ce fut une superbe ballade. Sans doute n’avons-nous pas été assez pieux car la journée du lendemain a été bien éprouvante.

 Ainsi lundi nous avons pris le chemin des Cascades d’Alloix, rando présentée comme une sortie familiale. En fait notre équipe a dû faire preuve de vigilance car l’accès aux différents niveaux de la cascade s’est révélé ardu. Un voisin d’Olivier qui passait par là a exprimé sa grande admiration en raison de l’exploit réalisé : petit passage en via ferrata et traversée d’une vire équipée de câble. La fatigue s’est fait sentir. Seule Aline a franchi allégrement les différents obstacles, assurée par Marie Louise qui semblait moins confiante. Martine, pourtant, nous avait prévenus que le périple n’était pas aussi aisé que le prétendait Visorando. Heureusement, en fin de parcours, Marie Christine a proposé un massage à ceux qui le désiraient et Olivier s’est précipité pour être le cobaye. Pour nous remettre de cette journée, nous avons cherché désespérément un bar ouvert que nous avons fini par trouver à Crolles.

Mardi fut une journée de festivités. L’on ne s’est privé de rien. Nous avions notre musicien préféré Bernard et notre chef de chœur Pascale. Nous avons bien festoyé et bien bu tant et si bien qu’Annick R s’est mise à danser et rire de bon cœur. Ce pique-nique était l’occasion de fêter la naissance du petit fils de Marie-Christine et sa retraite prévue pour la mi-juillet. Nous avons cependant gardé les idées claires pour réorganiser la fin de semaine.

Mercredi nous avons pris la direction du Lac Besson. Bernard avait pris sa casquette de commandant de bord ce qui était avisé car nous avons dû zigzaguer entre les camions des travaux publics et les marécages. Heureusement arrivés au lac, l’atmosphère était paisible. Les deux Annick se sont risquées à mettre les pieds dans l’eau glacée, suivies par Anne-Marie et Marie-Christine. Sur le retour, Marie-Christine a fait un pas de côté dans la boue et je pense que chacune de ses chaussures se sont alourdies de 500 grammes. Pourtant Jean-Pierre lui avait bien dit de le suivre à la lettre !

Jeudi, à l’assaut du col de Pravouta Claudine a pris soin d’Olivier en écoutant son souffle pour ne pas l’épuiser. Qu’Olivier était heureux de ne pas être obligé de forcer le rythme. Au sommet, certains ont trouvé le moyen de rencontrer des connaissances.

Quant au dernier jour, nous avons pris la direction du Lac Achard. Nous étions décidés à faire le tour du lac mais devant la difficulté nous avons trouvé plus sage de s’installer au bord de l’eau. Brigitte n’a pas demandé son reste, toujours d’accord pour piquer un sommeil au soleil. Nous nous sommes rappelé que Marie-Christine avait proposé ses services de kinésithérapeute. C’est ainsi que des séances de massage bien-être ont été improvisées au bord de l’eau, le luxe.

Avant de nous quitter une petite bière à Chamrousse a scellé notre amitié. Nous nous sommes donné rendez-vous l’été prochain en espérant cette fois-ci partir à la semaine dans le Queyras ou peut-être une autre destination.