Nouvelle antenne AVH à Bourgoin Jaliieu

05 Décembre 2021

inauguration de la nouvelle antenne NordIsère

Jeudi 25 novembre, inauguration des locaux de Valentin Hauy Nord-Isère.

En fusionnant avec Katuvue, l’association nationale Valentin Haüy a récemment ouvert une nouvelle antenne à Bourgoin-Jallieu. L’objectif : couvrir le Nord-Isère pour accompagner le maximum de personnes déficientes visuelles dans leur volonté de mener une vie normale.

 

Pas la même association mais une même vision. Le 25 novembre dernier, la signature d’une nouvelle convention entre l’association Valentin Haüy et la Ville pour la mise à disposition de locaux situés au 73 rue de la Libération marquait officiellement la fusion avec Katuvue, ancien occupant des lieux depuis sa création en 2017 : « L’association qui comptait une trentaine d’adhérents vivait avec peu de ressources. Cette fusion permet d’amener des moyens plus importants pour couvrir convenablement le Nord-Isère et mener à bien un objectif commun qui est d’agir pour l’autonomie des personnes déficientes visuelles », assure François Brun, président du Comité Valentin Haüy de l’Isère.

Depuis plus de 130 ans, l’association nationale travaille au profit des non et malvoyants pour défendre leurs intérêts, restaurer et développer leur autonomie mais aussi les sortir de leur isolement : « L’association nous apporte de l’aide et favorise les rencontres, les amitiés avec lesquelles nous pouvons parler sans difficulté de nos problèmes de tous les jours », abonde Robert, l’un des membres.

Pour ce faire, elle déploie un grand nombre de services et d’actions : « En plus d’appartenir à la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) et d’intervenir sur des projets de grands travaux pour une meilleure prise en compte de l’accessibilité, nous donnons des cours de locomotion, organisons des activités journalières, comme comment cuisiner ou comment compter son argent…, ludiques, culturelles et sportives. Nous proposons également des formations au sein des sociétés ou encore des groupes de parole pour les aidants et les déficients visuels », énumère François Brun avant d’ajouter : « Pour cent personnes atteintes de déficience visuelle, il y a cent vues différentes. Pour une même maladie, il y a une multitude de ressenti. C’est pourquoi nous souhaitons connaître les possibilités physiques et intellectuelles de nos adhérents pour proposer un suivi personnalisé. »

Un accompagnement nécessaire pour amener les non et malvoyants a plus d’autonomie et retrouver un semblant de vie normale : « L’autonomie est quelque chose de primordiale. Nous avons dans nos rangs un menuisier-charpentier qui est devenu aveugle. Après deux ans cloîtré chez lui, il a décidé de s’en sortir et nous a rejoint. Aujourd’hui, grâce à de la réadaptation fonctionnelle, il peut de nouveau confectionner des meubles. Bien sûr, nous ne faisons pas de mais les personnes ne doivent pas hésiter à passer nos portes pour découvrir toutes les techniques compensatoires à la perte partielle ou totale de leur vue afin de trouver celles qui leur conviendront le mieux et ainsi être le plus autonome possible.. »

L’info en +

L’association Valentin Haüy organise des permanences au sein de leurs locaux,73, rue de la Libération, les jeudis de 14h à 17h, hors vacances scolaires.

Exergue chiffres

Le Comité Valentin Haüy de l’Isère : 500 bénéficiaires et + de 100 bénévoles